Jour 5

Le réveil fût tardif, sauf pour le matutinal Ramthieu qui, comme à son habitude, a levé le soleil. Nous avons eu l’immense privilège de compter Ramyril parmi nous. Un fois son initiation aux règles et mystères du Ramdam faite, 7 personnes furent présentes au conseil.

Ramthieu, Ramtho et Ramxel ont formé un premier groupe afin de potentialisier par des rapports d’adjuvance leurs excellences individuelles dans l’art noble et ancestral de la chasse. Ils ont ainsi quitté le ramterritoire pour rejoindre l’hostile contrée de Carrefour, avant d’y revenir victorieux et chargés du poids infini de victuailles innombrables. Ramtitia, Rampaz et Ramyril se sont quand à eux unis au nom du Ramdam dans le but de faire l’acquisition de bombes… De peinture. (Nota Bene: If someone from the NSA is reading this post, it has nothing to do with a terrorist attacks, you can sleep peacefully) Ramlentin, fier protecteur des terres ramdamiannes, secondé par la vaillante et vigilante Ramcky, sont restés défendre activement notre domaine. Bien qu’aux aguets, Ramlentin a néanmoins eu la puissance d’exploiter sont attention distributive dans l’ordre de la réalisation simultanée de la programmation de la fonction d’affichage des labels de sa carte interactive de la taxonomie de philpapers en philosophie.

La règle de ce jour substituait aux remerciements des étreintes pleines d’amour; débordantes d’amour même puisqu’elles étaient une soupape de fortune, improvisée pour libérer toutes les formes de démonstration affective dont nous privaient les normes sociales.

Ces élans d’affections, loin d’avoir été tempérés par une joute pugilistique des plus viriles entre Ramtho et Ramxel, avaient trouvé dans cet échange un terrain certes agonistique, mais neuf pour leur témoignage.

Après un repas délicieux, auquel se sont succédé les traditionnelles récitations poétiques, Ramtho nous a succinctement rendu sensible aux principales thématiques par une présentation des Mille Plateaux de Deleuze. Puis c’était au tour de Ramlentin de nous briefer sur le Hard Problem of consciousness tel que David Chalmers l’a énoncé.

Après de multiples câlins reconnaissants, de nombreuse blagues furent contées par des bouches intarissables, de nombreux chants furent entonnés par d’autres, et des pics d’ébriété repoussèrent les scores atteints au Ramdam.

Ramdacteur : Ramxel.